Salut lecteur,

j'espère que tu gardes la forme. Je te propose aujourd'hui un texte écrit au mois de décembre dernier, après avoir regardé le très bon documentaire "Un autre monde est possible" de Keny Arkana.

Celui-ci est en prose et non en vers, mais les rimes le rythment. C'est un texte important pour moi, un de mes préférés. Plus proche du discours que du poème, c'est sur celui-ci que nous travaillons actuellement pour le mettre en musique.

Très engagé et volontairment utopiste, ce texte tente modestement de réveiller une génération endormie, avec trop peu d'idéaux de révolutions.

Mais qu'est-ce que Babylon(e) ? d'après Wikipédia : "Le mouvement rastafari identifie Babylone au monde occidental7; les rastafaris y voient une continuation directe du pouvoir de ces empires qui ont dominé le monde chacun à leur période, régnant à chaque fois sur la Palestine. C'est la suite du combat entre Abel le nomade, et Caïn le sédentaire qui construit des villes pour se mettre à l'abri de la nature qui lui est hostile depuis qu'il a tué son frère.

Elle est le symbole du nouveau milieu que l'homme se construit pour se protéger de la nature, hostile depuis le meurtre d'Abel. Ce nouveau milieu est une tentative de l'homme d'échapper à Dieu, mais devient le moyen de la puissance que l'homme exerce sur l'homme, une nouvelle forme d'oppression.

[...] Babylone sert enfin de référence symbolique à un grand nombre de militants écologistes et du mouvement de la décroissance. En 1969, dans son livre Le jardin de Babylone, Bernard Charbonneau affirme qu'une société qui n'a d'autre objectif que la croissance économique ne peut aller qu'à sa perte8. En 2005, dans son film Alerte à Babylone, Jean Druon considère que les technologies telles que le nucléaire, les OGM et les nanotechnologies ne peuvent avoir que des conséquences négatives sur la santé et la vie en général.

[...] Depuis quelques années, le symbole de Babylone tel qu'utilisé par les rastafaris est aussi utilisé par certains groupes de rap (Assassin9, Keny Arkana10, Sniper11, Ministère des affaires populaires, Soprano...). Là encore, Babylone symbolise le pouvoir corrompu."

 

Babylonimage : creepypasta.wikia.com

 

"On est tous nés, on vit tous à Babylone, là où c'est le profit qui régit les hommes"

Keny Arkana

 

Chronique from Babylon

Alors voilà, à l'heure qu'il est je suis dégouté. Dégouté par ce monde dans lequel on est. On a l'avenir dans les mains mais on ignore ce qu'est vraiment le présent. Pour t'informer un peu sur ce qui se passe, faut déjà être convaincu qu'il faut que ça change.

 

Sauf que dans cette société t'es crédible quand t'annonces que ton but dans la vie c'est faire le maximum d'argent, mais si ton but est de rendre le monde meilleur, ça fait marrer les gens.

C'est le bordel dans ce monde, c'est le bordel dans ma tête et donc sur ma feuille, j'te prie de m'excuser lecteur mais ce texte est pas structuré.

Si aujourd'hui tu écoutes les médias, on te dit à peine ce qu'il se passe vraiment dans le monde. La souffrance et la destruction sont devenues trop banales, et puis ça blase les gens, quand ils savent la vérité ils ont pas le moral, c'est pas ça qui fait vendre. Vendre, toujours vendre, acheter, re-vendre et au passage voler; pas comme un oiseau, mais comme un enculé. Aujourd'hui je suis vulgaire, mais c'est pas à coups de "s'il te plaît" qu'on fait avancer la Terre. Et j'ai la rage contre la télé, son rôle aujourd'hui c'est souvent de maintenir un niveau de débilité, et de continuer à faire que ce qui se passe ailleurs, les gens n'en aient rien à branler. On maintient le peuple dans l'ignorance, ce peuple qui n'a pas conscience de sa puissance, ce peuple, passif, pas acteur, juste consommateur, qui se noie dans son insignifiance.

 

La seule durabilité dans ce système c'est la richesse des dirigeants. Parce que les valeurs morales ne valent rien face à l'argent. Crois pas qu'un vote change grand chose aujourd'hui, le vrai pouvoir c'est l'Economie.

Peu importe ce que tu fais au quotidien, tu passes la majeure partie de ton temps à engraisser des connards qui s'en foutent de ta condition tant que tu craches le pognon. Et tant que t'es pas trop regardant sur ce qu'ils font dans les pays en développement.

 

Vous voulez vraiment suivre la voie sur laquelle le monde est engagé ? Parce que franchement l'Humanité a rien à y gagner. Le progrès aujourd'hui, c'est souvent des technologies futiles, qui servent à te fliquer; mais le progrès sociétal, celui qui est utile, qui sert à avancer, il est au point mort.

 

On pourrait s'organiser, essayer de faire des choses belles, plutôt que de transformer notre Terre Mère en poubelle, de rester bloqués dans ces manières de penser du passé.

On est incapables d'avoir un impact sur ce qui va se passer dans les prochaines années tant que l'individualisme reste la notion clé, tant qu'on est rendus cons par la télé, tous trop fainénants pour aider le monde à s'améliorer.

Ca fait des années que les moins cons de notre espèce nous indiquent la merde qu'on sème, qui va pousser et qu'on va récolter. Sauf qu'on fait rien et dans quelques décennies, ils nous diront "vous voyez ? On vous l'avait dit !"

 

Tout part en couille, les gens commencent à comprendre que quelque chose tourne pas rond. Qu'on est toujours dirigés par les mêmes technocrates corrompus des partis majoritaires. Démocratie mon cul, le pouvoir n'est pas au peuple, il a pas son mot à dire et la gouvernance est la même à 90% d'un côté comme de l'autre...

La seule alternative dont on parle n'en est pas une, le racisme, la haine et le repli sur soi-même n'arrangeront rien, au contraire. Ces connards d'identitaires comprennent rien au sens qu'on doit donner à l'Humain.

 

Regarde autour de toi : personne se calcule, l'autre nous fait peur, alors qu'on est tous frères et en bossant ensemble, ce monde on pourrait le parfaire ; et les conneries du passé, ne pas les refaire.

 

Liberté où ça ? Egalité quand ça ? Fraternité comment ça ? Ces valeurs ont depuis longtemps disparu, les a-t-on déjà vraiment connu ?

L'Homme pense bien trop à sa gueule, je pourrais te donner des tonnes d'exemple montrant que l'individualisme est une connerie collective, qu'il nous masque les alternatives.

Parce qu'il y en a ! Un autre monde est possible, c'est facile de faire moins moche que celui là.

Faut juste dégager ces enfoirés qu'ont pris nos porte-feuilles pour cible.

A quand l'union fraternelle pour une révolution ? A quand un changement radical de cette société ? Ils ont réussi à nous faire avaler qu'il y avait pas d'autre solution, que ce système était une finalité. On est assez cons pour les croire et continuer à cautionner la triste tournure qu'a pris l'humanité.

 

On n'ose plus espérer un monde où l'on pourrait prospérer collectivement, humainement. Alors qu'ensemble on vaut bien plus que tout leur argent. Leur sale fric qu'ils dépensent par milliards, dans la publicité, les armes et la Télé, alors que beaucoup ne peuvent ni boire ni manger... Quand le Nord débarque au Sud, c'est pour tout privatiser, tout voler, et rendre aussi stérile que le notre le fond de leurs pensées.

 

 

C'est pas parce qu'on est du bon côté des inégalités qu'on doit les cautionner. Si on arrive à voir les choses d'une manière différente que celle des générations antérieures, on y gagnera tous et pour l'Humanité et le progrès ça serait vraiment moteur. Pour ça faut qu'on apprenne à avoir du recul sur ce que nous disent ces menteurs, ces collaborateurs, j'interpelle ici les grands médias:

Mais bordel arrêtez de me parler de cette débile de Nabilla, ou de ces faits divers pourris qu'arrivent ici ou là. Vous êtes complices des crimes de l'Occident, vous manipulez aisément l'opinion des gens depuis des ans, sans nous montrer les alternatives, les systèmes différents, sans nous montrer les maux créés par notre mode de vie. Vous avez vendu votre rôle, vendu la conscience des peuples, vous nous maintenez dans ce cercle vicieux tout pourri.

 

Et pourtant merde, si on se met collectivement à y croire, si on unit les peuples, qu'ils arrivent à prendre le pouvoir, il y a franchement moyen d'écrire une belle page de l'Histoire. Qu'on lutte contre le désespoir, à quand le grand soir??

Aujourd'hui il est temps d'oser rêver un autre monde, un monde meilleur; il est temps de le construire avant que l'actuel continue à faire des dégâts et engraisser le malheur.

 

J'te parle pas d'un monde de Bisounours à la con, mais d'un mondde juste, sincère, où on arrête d'être mis sous pression. Plutôt que de cramer nos ressources et de tarir nos sources. J'te parle d'un monde où l'on brise nos chaînes et où on rend la vie un peu moins chienne, où l'on prend le temps de réfléchir collectivement et d'agir sainement.

Il y en a du boulot à faire pour nous sortir de cet espèce d'enfer, de ce monde qui fonctionne à l'envers.

Alors lève toi, debout on sera plus grands, et on pourra détruire Babylone ce géant.