Salut lecteur,

C'est les vacances aujourd'hui, je vais donc te parler de mon rapport avec Marie. Ce n'est pas n'importe qui, elle est pleine de défauts et de qualités, cette plante qui permet à beaucoup de jeunes de flirter avec l'illégalité.

Lettre à Marie

Tom est un jeune sans problème
Je dirai que c'est un mec super cool même
Mais il commence à pas mal changer
Sa relation avec Marie est un train de le transformer
Il sait pas s'il veut continuer
Pourtant il la kiffe, c'est obligé
Il l'adore et commence a s'attacher
Voilà sa lettre que j'ai intercepté :

"Dès petit j'entendais souvent parler de toi
J'me suis dit que t’étais pas pour moi, que j'te toucherai pas
Puis j'ai grandit, j'me suis découvert
Je t'ai découverte toi, tu m'as ouvert
Les yeux, ça a été le grand amour très rapidement
Notre première rencontre, j'm'en rappellerai tout le temps

A l'époque tu tournais pas mal,
J'entendais parler de toi, en bien comme en mal
Je te trouve sans te chercher, assez facilement
Et puis ensemble on fait des trucs interdits par les parents
J'ai toujours ce petit frisson avec toi
Cette petite excitation, on se sent au-dessus des lois

J'ai toujours su que tu étais dangereuse
Mais tu me rends heureux, faut dire que tu es fabuleuse
Tu m'as fait rire aux larmes dès notre première rencontre
Presque à chaque fois ensemble c'est rire et plaisir je m'en rends compte
Ce qui me plait aussi avec toi
C'est qu'on est sans gène, on peut manger avec les doigts

On peut danser n'importe comment
Tu me fais apprécier tous ces moments
Quand ensemble on se met à écouter du reggae
C'est trop kiffant et tu m'as fait vraiment apprécier Marley
Et puis t'hésites pas à m'aider quand j'ai une panne d'inspiration
Même si des fois tu me trouves d'autres occupations
T'arrives à me lasser de ma passion,
Autant qu'tu peux m'y plonger à fond
J'me rappellerai toujours de tout ça
Tout ce qu'on a pu vivre toi et moi
Et avec toi j'oublie mes emmerdes, mes soucis
Tu sais qu'je t'aime ma petite Marie

Pourtant j'me dis quand j'y réfléchis un peu
Qu'il faut pas que ça devienne trop sérieux
Pour continuer a te kiffer
Va pas falloir trop s'attacher

Sinon je vois le coup venir
Ensemble on va bousiller notre avenir
Je passe beaucoup de temps avec toi
Et tu m’empêches de faire plein de choses tu vois ?

J'veux rester libre, pas être ton esclave
Je t'adore mais franchement la, tu m'entraves
Alors on va essayer de se voir moins souvent
Il paraît que c'est toujours meilleur quand on attend
C'est pas moi qui le dit, c'est la pub président
Et je crois qu'il y a du vrai la-dedans

Donc on va moins souvent glander ensemble
Mes potes t'adorent eux aussi
D'ailleurs, faudrait qu'on se voit qu'en leur compagnie
C'est important il me semble
Qu'on garde une petite distance
Qu'on ait pas une si grosse cadence
J'ai peur de la dépendance
Donc maintenant, c'est moi qui mène la danse
N'essaie pas de faire tomber mes défenses
Ma vie, c'est a moi de choisir son sens
Mais t'inquiète, tu resteras un peu comme mon ami d'enfance
C'est mieux pour moi, fais moi confiance
Allez, bisous je t'aime
P.S : on se voit ce week-end ?"

Alors voilà, il va sans doute se calmer

Avant que son avenir ne parte... en fumée

Source: Flickr

Crédit : Ashton (miss.libertine), Flickr CC BY